L

Être à l’écoute du béton ciré et de la pierre blonde ; ne pas chercher à résister à l’enveloppe de lumière ; se laisser conduire…

Le mur fait signe.

La clôture n’enferme pas.

Le dessin frémit entre les calques.

Les photomontages acceptent un peu de la défaite du monde .

Toute performance fait sourire.

La sérénité du parcours réserve peut-être quelques surprises.

Les images et arrangements invitent à une traversée au bord du fleuve.

février 2006 Bordeaux-Bayonne